Le Coeur de l’Oealys T1 ~ Lily Chagnon

Le livre du jour est un roman auto-édité (oui, oui, j’en lis beaucoup !) que j’ai failli abandonner plusieurs fois. Mais j’ai tenu, et j’ai bien fait ! Vous l’aurez compris, mon avis ne sera pas tout beau tout rose . Je vais rester honnête , sans faire de spoiler. Mais n’hésitez pas à le lire malgré mon avis mitigé. Je ne le répéterai jamais assez, mais il en faut pour tous les goûts, et j’ai vu des avis très positifs -même des coups de cœurs- sur la toile pour « Le Coeur de l’Oealys » .

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de lire le résumé avant d’attaquer ma lecture. J’avais entre les mains un pavé de 600 pages, et un résumé de trois lignes, il n’y avait donc aucun risque que ce dernier m’en apprenne trop. Et ce résumé était très prometteur, et m’a mis l’eau à la bouche !

On découvre donc la jeune Catherine, une orpheline qui se rend chez sa tante , Alice Gadelle, jumelle de sa défunte mère. Celle-ci a été tuée par l’Inquisition, et visiblement, Catherine doit se faire toute petite pour ne pas être repérée et subir un sort comparable à celui de sa maman. Elle débarque donc dans la maison des Gadelle, au sein d’une grande famille qu’elle ne connaît qu’à travers les souvenirs de sa maman.

Le début est donc assez sympa , assez mystérieux . L’histoire est uniquement racontée du point de vue de l’héroïne , on est donc totalement avec elle lors de son périple résigné vers cette famille. Et quelle famille ! J’ai été un peu perdue quant à l’arbre généalogique , ne comprenant plus qui était qui, à quelle génération ils ou elles appartenaient…, mais l’auteure a eu la gentillesse de me réexpliquer tous les divers liens de parenté, et c’est tout de suite devenu beaucoup plus clair, et facile à lire ! Tous ont des personnalités très différentes ,(petit coup de cœur évident pour Paul et Alice!). C’ est une diversité bienvenue , car j’ai malheureusement peu accroché avec l’héroïne principale. Puisque tout est raconté par Catherine, on est constamment plongé dans ses pensées à elle seule et… Elle a tendance à ne voir que le négatif dans chaque situation , à agir comme une adolescence « normale » et tout d’un coup, flippe et se plaint que l’Inquisition est une menace, passe de longs moments à dramatiser sur son sort, et cela m’a plus d’une fois agacée. On a parfois l’impression de tourner en rond dans sa tête, et c’est un peu long.

Selon moi, c’est vraiment LE gros point négatif que j’ai relevé: la lenteur du livre. Certes, c’est un premier tome, qui est donc clairement introductif à l’univers, et aux personnages. C’est très bien de prendre du temps pour expliquer et permettre au lecteur de se familiariser avec un nouveau monde, de nouvelles règles, etc… Mais ici, Catherine évolue dans un monde qui fait penser à notre Moyen-Age, sans différences majeures qui auraient méritées des explications. Il faut attendre la page 550 pour qu’un élément réellement dramatique survienne et entraîne de l’action. Attention ! Cela ne signifie pas qu’il ne se passe rien avant cela. Il y a des rencontres, des petits retournements de situation…mais rien de bien palpitant. Les jeux d’Amélia et de Catherine sont longs, prennent beaucoup de pages mais ne font pas vraiment avancer l’histoire. On se perd parfois dans la narration, dans les détails, les sorties à la clairière….Certes tout cela nous permet de bien prendre conscience du temps qui passe, mais ces deux années auraient pu être résumées plus rapidement. Certains passages auraient mérité d’être raccourcis, pour mettre en valeur les actions, sans pour autant faire du tort au récit. Malgré tout, l’auteure a de bonne idées !

J’ai beaucoup aimé le concept du sanctuaire, caché aux yeux de tous jusqu’à être réveillé. Les légendes qui tournent autour de ce lieu maudit, le rituel de passage, les différents pouvoirs qui s’éveillent en Catherine après sa rencontre avec l’Oealys… Tous les éléments qui apparaissent à la fin du roman, et la course vers Arane, ont réussi à titiller ma curiosité, et à me donner envie de connaître le fin mot de l’histoire.

En bref ; une héroïne un tout petit peu trop agaçante, et un premier tome (vraiment) très introductif, mais de bonnes idées, et un final qui donne envie de se procurer la suite.

Résumé :

Je m’appelle Catherine.
L’Inquisition m’a pris ma mère. Ils l’ont tuée afin de prouver son innocence. Je suis devenue orpheline. Je n’ai plus rien. J’ai dû m’exiler, loin du village où je suis née, où j’ai grandi. Je dois désormais refaire ma vie et prendre ma place au sein d’une famille que je ne connais pas. Le tout en cachant au monde qui je suis et ce dont je suis capable, sous peine d’y perdre la vie.

Un commentaire sur “Le Coeur de l’Oealys T1 ~ Lily Chagnon

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :