La Reine des Mots ~ Armand Cabasson

L’avis du Lutin :

De temps en temps, je re-découvre des livres qu’il me semble avoir depuis toujours. Et je me replonge dans la lecture de certains. Celui-ci n’a pas échappé à cette petite manie !

« La Reine des Mots », en résumé, c’est le joli récit de Jenny, plongée dans toutes les difficultés de l’adolescence, qui doit affronter seule ses doutes, sa famille en dérive, tous les non-dits qu’elle perçoit … Elle trouve alors refuge dans les livres et dans son imagination débordante.

Le récit est écrit à la première personne, on est donc directement dans la tête de la jeune adolescente, qui commence à faire des bêtises qu’elle ne s’explique pas elle-même, et qui sème le bazar partout où elle passe. Avec elle, en même temps qu’elle, on va découvrir d’où viennent ses problèmes, et essayer de se « guérir ». Le choix de narration nous plonge vraiment au cœur de l’histoire et des relations que Jenny entretient avec les autres personnages. Mention spéciale pour sa relation avec son psychothérapeute, son monde, ses réflexions, ses histoires… J’ai adoré ces passages.

Le style d’écriture est fluide, avec quelques jeux de mots pour une touche d’humour et de légèreté. Il n’y a pas de mièvreries, juste le quotidien brut et parfois violent d’une adolescente.  Même si pendant la moitié du roman, j’ai eu envie d’étriper Jenny, parce qu’elle en faisait trop, et qu’elle exagérait, j’ai fini par comprendre son désarroi et sa douleur. Le roman comporte quelques petites « longueurs », mais ce n’est pas ce que l’on retient à la fin de la lecture.

En bref : C’est un beau livre qui fait grandir. En douceur, en pleurs, en tendresse.
Qui fait réfléchir sur ce que l’on cache à nos enfants, ce que l’on tait et ce qu’il en résulte…
Un livre comme une mini thérapie familiale pour ouvrir les cœurs et les esprits.

Résumé :

Je m’appelle Jenny et, depuis quelques temps, je pars en vrille. Avant tout allait bien, et maintenant tout va mal, tout va de pire en pire, je coule ! J’ai inondé mon lycée (on va dire que c’était presque involontaire), déclenché l’alarme incendie, je sème les catastrophes partout où je passe… Évidement mes parents paniquent. Ils se sont mis dans la tête de m’emmener voir un psy ! Me voilà face à ce type. Mais qu’est-ce que je fous là ? Il me dit que je ne suis pas folle (mais j’espère bien !) il veut essayer de m’aider. Bon courage…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :