Run Away – Courir pour toi ~ Mathieu Guibé

L’avis du Lutin :

Bonjour à tous ! Si vous avez envie d’une lecture ado pleine de bienveillance, tenez-vous prêt ! Le nouveau roman de Mathieu Guibé sortira le 1er novembre 2019 aux éditions Akata.

Si vous avez lu la duologie « Ashes Falling for the Sky », Mathieu Guibé ne vous est pas inconnu. Ce n’est pas mon cas, et j’ai donc eu tout le plaisir de découvrir l’écriture de cet auteur avec Run Away. Ce livre se lit très rapidement, car nous sommes assez vite emportés dans l’histoire. Les personnages sont attachants, et malgré le petit nombre de pages du roman (240 p) ils nous paraissent crédibles. J’aurai quand même aimé en savoir plus sur André et Yacine, qui m’ont intriguée. Je pensais lire une simple histoire d’amour, tendre et légère, mais j’ ai finalement trouvé des éléments plus profonds que cela, des personnages que la vie a malmenés et qui tentent de vivre au mieux . J’ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux durant ma lecture !

Points positifs pour les chapitres qui sont du point de vue de Lance et non de Vicky, mais aussi pour les jolies illustrations qui parsèment le récit.

Même si ce livre est avant tout destiné à un public de jeunes adolescents, j’ai passé un bon moment , et je suis maintenant curieuse de découvrir d’autres écrits de Mathieu Guibé !

L’avis Bonus :

Nouveauté ! De temps à autre, vous pourrez également lire l’avis d’un membre de ma famille, ou d’un ami,… Un petit avis bonus, qui peut s’avérer différent du mien !

Avis d’une ménagère de moins de 50 ans : »Cela fait bien longtemps que je ne lis plus de livres destinés aux ado, c’était donc un retour dans le passé en ce qui me concerne ! L’histoire est sympathique. C’est « gentillet » mais bien écrit, fluide, agréable à lire … et malgré mon grand âge j’ai tout de même eu hâte de savoir ce qui allait se passer. »

Résumé :

Vicky, lycéenne lumineuse, envisage la rentrée scolaire avec beaucoup de bonne humeur. Elle va retrouver ses amies, et peut-être faire de nouvelles rencontres et cultive un intérêt hors norme pour entretenir l’esprit de groupe de sa classe. Mais s’il y a une chose à laquelle elle ne s’attendait pas, c’était de se confronter à celui qu’on surnomme « le corbeau ». Ce garçon isolé, violent, toujours cynique, est le premier qui réussit à ruiner ses efforts et à remettre en cause ses certitudes. Parfois ne vaut-il pas mieux laisser fuir ceux qui le veulent ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :