Les Larmes de Jundur T1 ~ Noémie Delpra

Le livre du jour est (encore, et oui!) un livre auto-édité, reçu grâce à la plateforme SimplementPro. J’avais demandé ce Service Presse en premier pour sa couverture. Car elle est absolument magnifique. Je ne m’étais pas trop attardée sur le résumé, de peur d’en apprendre trop, et parce que j’adore découvrir l’histoire au fil des pages. Savoir que c’était un roman de fantasy a suffit à me pousser à le lire. Voici donc mon avis sur « Les larmes de Jundur , T1 : Voyageuse «  , de Noémie Delpra !

Résumé :

Qui était son père ? Pourquoi sa mère refuse-t-elle de parler de lui ? Obsédée par ces questions, Lyvia ne se sent pas à sa place au lycée, parmi les jeunes de son âge. Le jour où sa mère se résout finalement à lui dévoiler un infime morceau de son identité, c’est un torrent d’événements qui entraîne Lyvia dans un monde, un conflit et un destin qu’elle n’aurait jamais soupçonnés. Sur les terres d’Héliosis frappées par une mystérieuse Noirceur, des compagnons comme le jeune soldat Evan ou Kalaan le Voyageur lui font prendre conscience de sa place et du rôle qu’elle pourrait jouer… Mais comment distinguer les alliés des ennemis, quand elle peine à reconnaître sa propre mère ? Prise au piège dans les sombres marécages du lac Katel, Lyvia comprendra que le premier ennemi à affronter, c’est elle-même…

L’avis du Lutin :

Je dois vous avouer que je suis un petit peu mitigée. Si j’étais un professeur, je lui aurais certainement attribué une notre autour de 13, vous voyez ? Car le livre contient de bonnes idées, l’écriture est agréable, sans faute d’orthographe… Mais qu’il y a quelques points qui (selon moi) peuvent être améliorés. Bien entendu, ce n’est que mon avis personnel !

La mise en page : j’ai eu le service presse en version Ebook. Il est donc possible que les lecteurs papiers n’aient pas eu le même « problème » que moi. Sur la liseuse, le texte s’affichait parfois de manière aérée, agréable, et tout d’un coup, le texte était compact, sans sauts de ligne, avec de tous petits espaces entre les mots. Cela me « coupait dans ma lecture »,c’est dommage. De plus, la temporalité n’est pas toujours évidente : d’une phrase à l’autre, il peut se passer une heure ou une nuit, et nous voilà au coeur d’une action différente de la précédente, souvent dans un lieu différent, avec des protagonistes différents également ! Et il nous faut poursuivre la lecture de quelques lignes supplémentaires pour bien saisir la nouvelle situation. J’aurais apprécié un saut de ligne, ou un alinéa nous indiquant que l’action est close et que l’on passe à autre chose. Mais ce ne sont « que » des problèmes sur la forme, et, pour en avoir discuté avec l’auteure ; ce problème n’apparaît que sur certaines liseuses (les propriétaires de Kindle sont épargnés !) et aucunement sur la version papier !

Les détails de l’histoire : attention ! si vous n’avez pas lu ce livre, la suite peut vous spoiler !

Durant ma lecture, j’ai tiqué sur quelques détails, quelques actions, quelques manques d’explications… J’espère trouver certaines réponses dans le Tome 2. Je trouve que Lyvia accorde sa confiance un peu trop vite ; elle se dit bouleversée par cette nouvelle situation (ce qui est tout à fait normal) et qu’elle ne sait pas à qui se fier, pourtant, elle suit aveuglément Kalaan dès leur deuxième rencontre, s’en remet totalement à Evan au bout de 5 minutes, et ne doute pas de la véracité de sa mère après 16 années de mensonges et de cachotteries. J’aurais aimé trouver une jeune fille un peu plus déboussolée et du coup bien plus méfiante, et un Evan qui doit vraiment gagner sa confiance.

La quête du Père ; si notre héroïne est projetée dans ce nouveau monde, c’est qu’elle veut A TOUT PRIX découvrir l’identité de son père. Elle se met en tête de rencontrer « Délila », qui est la seule personne en dehors de sa mère qui semble le connaître. Et cette quête ? Oubliée, reléguée un peu trop vite au second plan. Le père est parfois mentionné, mais Lyvia semble avoir abandonné sa quête, et ne cherche pas à savoir qui étaient/sont (?) ses parents pour que leur enfant ait acquis de tels pouvoirs. Et lorsqu’enfin elle rencontre la fameuse Délila, … rien. J’espère vraiment en apprendre plus dans les tomes à venir parce que j’ai beaucoup trop de questions et de théories en tête !

Enfin, un détail que personne n’a remarqué… et que je n’ai pas réussis à m’extraire de la tête jusqu’à la fin du livre. Peut-être que ai-je lu trop de fantasy à la Robin Hobb et donc je m’attends à trouver des complots et des manipulations à tous les étages. Mais il y a vraiment un passage qui m’a questionnée : La Noirceur d’Evan. Ce dernier explique aux voyageurs qu’il a été capturé par les soldats du Roi, et que suite à son échec, ils l’ont plus ou moins torturé…Après quoi, il est contaminé par la Noirceur, n’ayant aucun souvenir entre la maltraitance par les Soldats, et ce moment-là. La mission de Lyvia est quand même de terrasser ce mal d’origine INCONNUE. Et aucun des érudits Voyageurs n’émet d’hypothèse suite au récit d’Evan… Comme si ce qu’il avait raconté n’avait aucune importance. Il était prisonnier, a été libéré, contaminé par la Noirceur, et cela n’inquiète personne… Moi j’ai tissé plein de liens, je m’attendais à ce que l’un deux relève l’information et décide d’en parler au conseil plus tard… Peut-être que ce point sera abordé dans le tome deux ?

L’impression de « déjà lu » : attention ! Je ne me suis pas du tout ennuyée durant ma lecture, et je le rappelle, j’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteure. Mais je n’ai pas trouvé que l’Univers était absolument original, et j’avais parfois l’impression d’avoir déjà lu, déjà découvert certaines particularités de l’histoire dans d’autres saga de fantasy. C’est peut-être là ma malédiction, puisque j’ai passé la majeure partie de ma petite vie à lire de la fantasy. Ai-je fait le tour ? Gros point positif (et pour le coup jamais lu!) : le fait que tout le monde en Héliosis ne parle que le français ! L’explication donnée était originale et très bien pensée.

En bref : une histoire plutôt sympathique, qui aurait pu être encore mieux si je n’avais pas buté sur tous ces détails qui m’ont chiffonné ! J’ai quand même grandement envie de lire la suite pour continuer l’histoire auprès de Lyvia et des Voyageurs… !

Un commentaire sur “Les Larmes de Jundur T1 ~ Noémie Delpra

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :