Les mémoires d’un elfe ~ Adenora Ker

La magie des services presses, c’est de recevoir des livres sur lesquels on ne se serait pas forcément arrêté en librairie. Cela permet de découvrir tant de beaux textes !


📚 Les mémoires d’un elfe d’Adenora Ker

Résumé :

Alywen, une fillette de douze ans égoïste et caractérielle, se rend, comme tous les mercredis, à l’hospice des « Oiseaux de paradis » pour tenir compagnie à sa grand-tante.
Alors qu’elle se désespère en écoutant les récits décousus de son ancêtre, une femme étrange fait irruption dans la salle commune de la pension. Elle est splendide avec sa longue chevelure blanche et ses yeux d’ambre. 
La curieuse dame convie la fillette à la suivre dans sa chambre et après lui avoir remis une amulette, entraîne l’adolescente dans ses souvenirs. 
Alywen découvrira que cette vieille femme blanche se prénomme Alayanne et qu’elle est la dernière représentante du peuple des Elfes. Elle partagera ainsi les péripéties parfois drôles et parfois dramatiques de cette touchante créature de la forêt. Au travers de ses aventures, Alywen rencontrera Merlin l’enchanteur, Léonard de Vinci , et croisera également la route de dangereuses créatures… Mais surtout, elle sera investie d’une mission qui changera sa vie et celle de sa nouvelle amie à tout jamais…

L’avis du Lutin :

Quand les éditions du Saule m’ont envoyé ce livre, je ne savais pas à quoi m’attendre. D’autant plus qu’en Ebook, nous n’avons pas de résumé ! Je me suis donc plongée dans l’histoire sans rien en attendre, avec juste le plaisir de découvrir un nouveau livre. C’est un petit voyage onirique à la rencontre des plu grands personnages de notre histoire (Léonard de Vinci, Merlin l’enchanteur, …) en compagnie d’une jeune fille qui entre doucement dans l’adolescence (avec tout ce que ça implique!) et de la toute dernière représentante du mythique peuple des elfes. Les aventures d’Alywen s’enchaînent sans vraiment se ressembler. Les épreuves auxquelles notre jeune héroïne est confrontée peuvent toucher chacun d’entre nous. Le vocabulaire du récit est varié , l’écriture agréable. Malgré certaines tournures de phrases qui m’ont dérangées (j’ai trouvé beaucoup de phrases terminées par une ponctuation qui -à mes yeux- n’était pas la bonne.) et une chose que je ne m’explique pas (comment Lorena peut-elle être visiblement plus vieille, et décéder avant tante Ithère, son aînée d’au moins 20 ans ?!) . C’est une histoire toute mignonne, qui invite à retrouver son âme d’enfant .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :